Home » Future of Learning » Des formations dans l’IT pour publics fragilisés
Coding

Des formations dans l’IT pour publics fragilisés

Coding
En collaboration avec
Coding
En collaboration avec
Tom Crohin

Tom Crohin

Communication & Marketing Officer

BeCode

Alixe Boumeridja

Alixe Boumeridja

Communication & Marketing Officer

BeCode

BeCode est une formation en technologies numériques organisée grâce à un partenariat entre les secteurs privé et public. Son mode de fonctionnement spécifique permet d’offrir un apprentissage de pointe. Public cible : des personnes socialement défavorisées.

Texte : Philippe Van Lil

Quelles compétences sont actuellement demandées sur le marché ?

Tom Crohin, Communication & Marketing Officer : « Le développement web, l’intelligence artificielle et, de plus en plus, la cybersécurité. Nous sommes en contact permanent avec des entreprises pour connaître leurs besoins et, ainsi, orienter notre cursus et nos apprenants vers les technologies les plus pertinentes, les plus porteuses d’emploi. Aujourd’hui, les compétences dans le domaine du code sont utiles dans de nombreux secteurs d’activités. »

Des compétences qui peuvent malgré tout devenir rapidement obsolètes…

T. C. : « C’est pourquoi nous mettons aussi particulièrement l’accent sur les soft skills, autrement dit les compétences comportementales. Si l’on veut être recruté puis être performant au travail, les seules compétences techniques ne suffisent plus. Par ailleurs, si l’on n’apprend pas à se mettre à jour et si l’on ne reste pas intéressé par l’évolution des nouvelles technologies, on est très vite obsolète. En quelques années, on peut passer d’un profil que les employeurs s’arrachent à un profil dont plus personne ne veut. »


Nous ciblons les personnes qui ont des difficultés à trouver du travail.

Alixe Boumeridja

En quoi votre formation permet-elle de parer ces écueils ?

T. C. : « Cette formation, est ‘professionnalisante’, soit en parfaite adéquation avec les demandes du marché. Pour ce faire, nos participants sont plongés dans un milieu qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui dans lequel ils pourraient évoluer en tant que développeurs. Après un tronc commun de sept mois dans nos locaux, s’ensuit un stage en entreprise d’un à trois mois… sauf si l’apprenant trouve déjà un emploi directement à la sortie de la formation ! Ce système fonctionne bien : 82 % de nos apprenants trouvent du travail ou poursuivent une spécialisation. »

Alixe Boumeridja, Communication & Marketing Officer : « Nos apprenants travaillent énormément par autoapprentissage, en suivant des parcours concrets et pas de cours magistraux. D’abord, ils découvrent les langages basiques comme le HTML par le biais d’exercices. Ensuite, les formateurs leur donnent de véritables projets concrets afin de valider leurs compétences. Enfin, les derniers mois sont consacrés à l’approfondissement d’un langage de programmation afin de préparer leur stage en entreprise. Plus la formation avance, plus l’apprenant apprend à se débrouiller seul. »

Quel est le profil de vos apprenants ?

A. B. : « Nous ciblons les personnes qui ont des difficultés à trouver du travail. 70 % de nos apprenants sont des chômeurs de plus de six mois et la même proportion ne dispose au maximum que d’un certificat d’enseignement secondaire supérieur. Nous prônons également la mixité : nos groupes d’apprenants sont composés à 24 % de femmes. »


Plus d’info sur le blog de BeCode

Next article