Home » Innovation » Artisanat & construction, la transition digitale au service du savoir-faire
Innovation

Artisanat & construction, la transition digitale au service du savoir-faire

En collaboration avec
photo : CSTC
En collaboration avec
photo : CSTC

De l’artisan à la grande entreprise de construction, la digitalisation gagne du terrain et représente tantôt un défi, tantôt une opportunité. Pour le Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC), tout l’enjeu est d’accompagner les entreprises selon leurs besoins précis. Explications.

Texte : Maria-Laetitia Mattern

Menuisiers, carreleurs, parqueteurs, couvreurs sont autant d’artisans modernes et acteurs-clés de tout projet de construction ou de rénovation. Parfois ancestral, leur savoir-faire est pourtant loin d’être incompatible avec la transition digitale.

Sans dévaluer leurs compétences, l’industrie 4.0. a ouvert la voie à de nouvelles opportunités pour ces professionnels, misant sur une facilitation de leurs tâches quotidiennes et une amélioration de la qualité et de la sécurité de leur exercice.

Un écosystème technologique

L’éclosion de nouvelles technologies a permis d’améliorer aussi bien la préparation du projet que le  chantier en lui-même. En résulte un véritable écosystème technologique, dont le BIM (Building Information Modeling) est un exemple révélateur : cette innovation permet de réaliser un jumeau numérique d’un bâtiment avant sa construction, afin d’anticiper au mieux les problèmes qui pourraient subvenir sur le chantier.

Transformation digitale ne rime pas forcément avec investissement coûteux, elle passe aussi par des technologies très accessibles.

D’autres technologies, plus connues, servent également les métiers de la construction, comme le drone, l’impression 3D, la réalité virtuelle, la réalité augmentée ou encore l’Internet des objets.

Mais transformation digitale ne rime pas forcément avec investissement coûteux et innovations de rupture : le numérique passe aussi par des technologies très accessibles, notamment dans la gestion de plannings, l’élaboration de devis ou dans les instruments de mesure. Donner du sens à ces innovations est la mission première du Centre Scientifique et Technique de la Construction, qui accompagne les entreprises dans leur transformation digitale, à leur rythme.

Pour ce faire, rien de tel que la pratique : le CSTC a notamment reçu un financement de la Région wallonne afin de développer un centre de démonstration dédié aux technologies 4.0. Son but : permettre aux entrepreneurs de tester une technologie avant de l’adopter sur le terrain.

Une transition multi-facettes

Ici comme ailleurs, la transformation digitale n’est pas une fin en soi, mais plutôt un moyen de répondre aux défis sociétaux actuels, aussi bien en matière de productivité que de sécurité ou de durabilité.

Utilisée à bon escient, elle offre ainsi des solutions pratiques pour un tas d’applications, comme améliorer la performance énergétique des bâtiments, faciliter la rénovation massive de biens existants ou encore optimaliser la circularité des matériaux et la gestion des déchets sur chantier.

Next article